Jan Fabre au Louvre

du 11 Avril 2008 au 7 Juillet 2008

et oui c'est déjà fini...

L'Ange de la métamorphose.

A la suite du succès des expositions 'Contrepoint', programmées depuis trois ans, le musée du Louvre poursuit sa politique en faveur de l'art contemporain et des artistes vivants et donne carte blanche en 2008 à Jan Fabre. Dans les salles consacrées aux peintures des écoles du Nord, le visiteur est invité à redécouvrir les chefs-d' oeuvre de Van Eyck, Van der Weyden, Bosch, Metsys ou Rubens à travers le regard de cet artiste contemporain belge.

La terrasse Du Musée du Louvre

 

 

:-s C'est une sculpture de Jan Fabre

un autoportrait...

[Le Journal des Arts] le 25 Avril 2008
Le terrain de jeu qui s'étend dans plus de dix salles peut laisser perplexe. Le face-à-face avec les peintures anciennes tourne au dialogue de sourds quand l'artiste se contente d'un écho formel pour prétexter la célébration en grande pompe de sa mythologie autocentrée.

[Télérama Sortir] le 23 Avril 2008
Choc assuré.

[Figaroscope - Jean-Louis Pinte] le 30 Avril 2008
Jan Fabre a la manière tout en douceur de s'immiscer à l'intérieur de cette histoire de l'art.

[Télérama - Olivier Cena] le 30 Avril 2008
Plutôt que de dialoguer avec les maîtres anciens flamands, l'oeuvre néosurréaliste de Fabre, sous couvert d'humilité, paraît vouloir, par une puissance artificielle, les écraser. Et comme la plupart des actes dictés par ce que les psychiatres appellent la "hainamouration", celui-ci est à la fois pathétique et touchant.

Source

 

sculpture Jean Fabre

 

 

 

 

Jan Fabre sculpture faite avec de simples punaises

 

ça fait vraiment un effet boeuf