Kintaro poupée Ningyo des années 70

Kintaro est un terme japonais qui se décompose en 3 Kanjis pour 2 mots accollés : 金太郎
Kin (金) qui signifie "en or" et Taro (太郎) qui signifie "fils gras". On pourrait parler du "garçon costaud en or".

La légende veut que Kintaro soit le fils d'une sorcière des montagnes et d'une force incroyable.

Je le vois souvent representé en habit de samouraï avec le pantalon trop long pour souligner

sa petite taille.

Il a le casque de samouraï kabudo à la main

Ces poupées sont offertes pour la fête des garçons le 5 Mai

Koinobori


Koï Nobori
Koï est pris ici dans le sens de carpe et Nobori signifie drapeau.
Lors de la Fête des enfants, des bannières en forme de carpes, en tissus de couleurs très vives, sont disposées à l’extérieur des maisons, sur les toits et les terrasses, ou le long des fleuves, et flottent au vent. Elles représentent l’énergie, la force et la persévérance de la carpe. Ce poisson, en effet, est l’un des plus symboliques des rivières chinoises et japonaises : il remonte à contre-courant les grandes cascades du Japon, surmontant ainsi tous les obstacles de la vie. Une légende chinoise raconte même qu’une carpe aurait ainsi remonté le Fleuve Jaune, se serait transformée en serpent d’eau et envolée vers le ciel.
Les bannières de carpe, accrochées le long de perches en bambou, sont de plusieurs types. La première et la plus large, magoi, est noire et représente le père ; la deuxième, higoi, de couleur rouge représente la mère. Pour chaque enfant de la famille, on ajoute une petite carpe, noire pour les garçons et rouge pour les filles. Parfois, on suspend aussi des rubans rouges et blancs ou une banderole multicolore, fukinagashi, symbolisant les flots des rivières.

dessin offert par Kyoko