Cliquez sur une vignette pour voir l'estampe.

Estampes de Yoshitoshi.

Explications plus bas.

             
             

 

 

Tsukioka Kinzaburo (月岡 芳年) aussi connu sous le nom de Taiso Yoshitoshi (大蘇 芳年) est né à Edo le 30 avril 1839 et mort le 9 juin 1892, il était le dernier grand maître – et l’un des plus grands génies innovateurs et créatifs – des estampes japonaises Ukiyo-e.

Sa carrière est composée de deux périodes : les dernières années du système féodal japonais, et les premières années du nouveau Japon moderne. Comme beaucoup de Japonais, alors qu’il était intéressé par toutes les nouvelles choses venant du reste du monde, avec le temps il devient de plus en plus préoccupé par la perte de nombreuses choses remarquables provenant du Japon traditionnel, telles que les estampes traditionnelles.

À la fin de son oeuvre, Yoshitoshi était en lutte permanente contre le temps et la technologie. Alors qu’il travaillait d’une manière ancestrale, le Japon adoptait les méthodes de reproduction de masse venant de l’Occident, telles que la photographie et la lithographie. Néanmoins, dans un Japon qui tournait le dos à son propre passé, il était presque, tout seul, parvenu à pousser la peinture traditionnelle japonaise à un meilleur rang, avant qu’elle ne mourût définitivement avec lui.

Durant la période entre 1869 et 1871, qui fut chargée en événements politiques à Edo, il réalise une série d’estampes très violentes (et sanglantes). Il fait ensuite une grave dépression doublée d’un burnout.