Jardin japonais Albert Kahn

Les jardins d'Albert Kahn à Boulogne-Billancourt dans les Hauts de Seine

Les jardins ont été créés par Albert Kahn sur des terrains acquis à partir de 1895. Jusqu'en 1910, il élabore sur 4 hectares ce qui deviendra un nouveau style de jardin, le jardin dit « de scènes ».

Albert Kahn croyait à la paix universelle. Pour appuyer son utopie, il crée un jardin fait de plusieurs jardins réconciliant les styles de chaque pays.
Le jardin japonais moderne par Fumiaki Takano
Le jardin japonais moderne par Fumiaki Takano

Il se compose de :

* un village japonais, créé en 1898, au retour du premier voyage au Japon d'Albert Kahn, par des artistes venus de ce pays. Ils auraient apporté avec eux, en pièces détachées, les maisons dans lesquelles on pratique encore parfois la cérémonie du thé.
* un jardin japonais moderne, qui a remplacé en 1990 le premier jardin, avec ses ponts de bois peints en rouge, sa montagne couverte d'azalées et ses berges de galets conçus par le paysagiste Fumiaki Takano.
* un jardin à la française créé en 1895 par deux prestigieux paysagistes de l'époque : Henri et Achille Duchêne, avec à côté une roseraie mêlée au verger et un palmarium. Les deux serres latérales ont été détruites en 1914.
* un jardin anglais avec un pont de rocaille.
* une forêt vosgienne de 3000 m² avec des rochers arrondis rappelant au banquier les paysages de son enfance.
* une « forêt bleue » où le cèdre de l'Atlas et l'épicéa du Colorado poussent en harmonie gris-bleu et dont le sous-bois abrite entre autres une collections d'azalées et de rhododendrons.
* l'évocation d'un marais fleuri de plantes d'eau dans une recherche de naturel.
* une forêt dorée et sa prairie d'herbes hautes mêlées de fleurs vivaces ou annuelles, dont les bouleaux pleureurs se parent de teintes dorées à l'automne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grrrrrrrrr!!!

 

 

Voilà la visite est finie.

Le jardin est accessible depuis Paris par le métro

arret "Boulogne pont de St Clou".